Français  English
Introduction sur l'aluminium| Les formes de corrosion de l'aluminium| Les applications de l'aluminium et la corrosion| Futures applications de l'aluminium

La corrosion de l'aluminium /

Applications futures de l'aluminium et la corrosion


Capteur solaire thermiqueL’aluminium présente plusieurs atouts dont la légèreté, une excellente conductivité thermique et une très bonne résistance à la corrosion atmosphérique.

L’aluminium est donc très bien placé pour ses performances thermiques et son coût par rapport au cuivre et au titane. C’est la raison pour laquelle tous les échangeurs dans l’automobile et dans les véhicules industriels sont maintenant en alliage d’aluminium. 

On sait faire des échangeurs en aluminium aussi bien à plaques que tubulaires, assemblés mécaniquement ou brasés de petite et de très grande dimension (comme ceux des unités de liquéfaction de gaz naturel).

La plupart des chaudières à gaz à condensation sont équipées de foyers et/ou de condenseurs en alliage d’aluminium. Cela est vrai depuis 30 ans pour les premiers modèles sortis à la fin des années 1970.

Mais, l’aluminium est donc appelé à connaitre d’importants développements dans le domaine des énergies renouvelables où sont utilisés des échangeurs liquide/liquide, liquide/air (ou gaz spécifique), etc.

On peut citer le solaire thermique, l’énergie thermique des mers (OTEC), les pompes à chaleur, les systèmes à changement de phase, etc.

J’ai accumulé une expérience de ces applications que j’ai suivies depuis leur début.

 

Missions


Se documenter